Publication

Dossier spécial violences contre les femmes

© Marjorie Goffart

Autour du 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes, axelle consacre un dossier web à ce sujet de société trop souvent passé sous silence.

Six femmes ont accepté de témoigner pour notre site : Caroline, Elsa, FrançoiseJune, Rouguiatou et Valentine. Toutes ont été, sont encore, victimes de violences parce qu’elles sont des femmes. Excision, inceste, viol, violences conjugales et intrafamiliales… jusqu’aux féminicides, le sexisme étant le socle sur lequel ces violences se développent.

L’engrenage infernal des violences contre les femmes est encore mal compris. Beaucoup de violences passent inaperçues ou voient leur ampleur et leurs conséquences minimisées, notamment par les médias. Les victimes sont souvent culpabilisées et obtiennent rarement la réparation qu’elles sont en droit de réclamer.

Il existe pourtant des instruments juridiques qui, s’ils étaient correctement appliqués dans notre pays, pourraient contribuer à changer la donne, en particulier la Convention d’Istanbul.

Le 25 novembre dernier, la Belgique organisait sa première manifestation nationale contre les violences envers les femmes. Ce jour marquait aussi la clôture d’une grande campagne de Vie Féminine pour sensibiliser à l’engrenage infernal des violences. Récit d’une journée solidaire.

 

Un dossier réalisé avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de l’assemblée Alter-Égales.

Share Button