Oktoberfest : fête de la bière et de la violence machiste

Par N°193 / p. 22-24 • Novembre 2016 | conectionconection Contenu complet (pdf)
reservé aux abonnées

Chaque année, entre fin septembre et début octobre, des dizaines d’agressions sexuelles ont lieu à la Fête de la bière de Munich. Des associations de femmes sont sur le terrain pour venir en aide aux victimes et faire changer les mentalités.

CC distillated

Sous le ciel toujours bleu de l’immense tente à bière de la brasserie bavaroise Hacker, plusieurs milliers de convives trinquent joyeusement au son de la chanson à boire « Ein Prosit der Gemütlichkeit » (dont les paroles invitent à passer un moment « agréable »), le mantra de la Fête de la bière de Munich. Il est midi, la bière coule à flots depuis dix heures du matin déjà, l’ambiance est chaleureuse, surchauffée, festive. Il pourrait tout aussi bien être minuit.

Un lieu de repli pour les femmes

Dehors, sous la pluie battante, Kristina Gottlöber nous attend devant le sobre bâtiment qui abrite le « Security Point ». Elle fait partie d’IMMA, une association munichoise qui vient en aide aux adolescentes et aux jeunes femmes, et qui a lancé en 2003, avec les associations Amyna et Frauennotruf München, une initiative baptisée « Sichere Wiesn für Mädchen und Frauen » (une Fête de la bière en toute sécurité pour les femmes et les jeunes filles). « Beaucoup de plaintes pour viol ont été déposées durant l’Oktoberfest en 2002, explique Kristina Gottlöber. Cela a été un déclic. Il fallait agir face à ces nombreuses violences sexuelles, surtout lorsqu’on sait que la plupart de ces agressions ne débouchent pas sur une plainte. Quand on a treize plaintes pour viol, on estime que le nombre réel de viols est immense. »

Share Button
La suite de cet article est réservée aux abonné·es...
Déja abonné·e ?
Se connecter
Pas encore abonné·e ? Consultez les différentes formules !
S'abonner
Sans être abonné·e, vous pouvez également acheter (en version .pdf) l’exemplaire du magazine dont est issu cet article, afin de le lire entièrement et de découvrir d’autres contenus par la même occasion !
Acheter ce N° (2.50€)