Dures à cuire

Ces femmes qui comptent dans l’histoire sont peut-être « dures à cuire », mais leurs parcours mis en images par l’Allemand Till Lukat sont faciles à lire ! Une impression renforcée par le systématisme de la présentation : une illustration colorée sur la page de gauche et sur celle de droite une anecdote croquée en quatre cases surplombant quelques lignes biographiques. C’est avec délice que l’on plonge dans cette compilation regroupant 50 portraits de fortes têtes a priori très différentes mais qui partagent la même soif de liberté. Dans cette galerie, il y a les figures attendues — Marie Curie, Simone de Beauvoir, Rosa Parks —, ainsi que des célébrités qu’on ne pensait pas trouver ici comme Tina Turner, la princesse Diana ou J.K. Rowling. Il y a aussi des absences remarquées : point d’Olympe de Gouges (par contre Théroigne de Méricourt est là !), de George Sand, de Virginia Woolf, de Joséphine Baker… Forcément sélectif, ce volume fait la part belle aux femmes, y compris les moins connues, qui se sont illustrées par leurs actes de bravoure, leurs performances sportives, artistiques ou scientifiques, leurs combines de gangsters sans scrupule. Un album léger, riche en surprises et découvertes, qu’on picore ou qu’on dévore d’une seule bouchée ! (S.D.)

Dures à cuire
Till Lukat
Cambourakis 2016. 128 p., 15 eur.

Share Button