« Cent ans de sollicitude »

Par Hors-série N°195-196 / p. 30 - 32 • Janvier-février 2017 | conectionconection Contenu complet (pdf)
reservé aux abonnées

Les soins et les services aux autres, pris en charge par le sexe féminin, représentent la plus grande exploitation passée sous silence. L’assignation de toutes les femmes, d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui, au travail domestique et de reproduction sociale est une constante. axelle se penche sur les dernières données chiffrées belges et élargit notre vision grâce aux travaux de la sociologue Jules Falquet et de l’anthropologue Nasima Mouloud. Pour sortir de l’angle mort les responsabilités, dans la vie privée, la vie publique, et au niveau politique.

(c) Diane Delafontaine

Qui plie les chaussettes, qui récure les sols, qui change les draps ? Qui part faire un jogging, qui prépare le repas du soir ? Qui reste au travail tard, qui se déplace pour aller chercher les enfants à l’école ? À l’échelle belge, le dernier rapport Genre et Emploi du temps produit en 2016 par l’Institut pour l’Égalité entre les Femmes et les Hommes (IEFH) répond à ces questions.

Share Button
La suite de cet article est réservée aux abonné·es...
Déja abonné·e ?
Se connecter
Pas encore abonné·e ? Consultez les différentes formules !
S'abonner
Sans être abonné·e, vous pouvez également acheter (en version .pdf) l’exemplaire du magazine dont est issu cet article, afin de le lire entièrement et de découvrir d’autres contenus par la même occasion !
Acheter ce N° (4€)