Dans les archives du féminisme

Par N°194 / p. 23-25 • Décembre 2016 | conectionconection Contenu complet (pdf)
reservé aux abonnées

Sans sources, l’histoire des femmes ne pourrait pas s’écrire. En Belgique et dans les pays voisins, axelle part à la découverte de lieux incontournables et méconnus, dépositaires de cette mémoire aux mille visages qui, sans un rigoureux travail d’archivage, pourrait sombrer dans l’oubli.

Les revues donnent le ton des revendications féministes (coll. Carhif, Bruxelles).

Plus de 150 fonds d’archives, environ 4.000 livres et brochures, plus de 1.000 périodiques belges et étrangers, près de 1.500 affiches, des milliers de photographies, la machine à écrire de l’auteure féministe belge Marie Denis… La liste des trésors que recèle le Carhif est longue. Mis bout à bout, ils atteindraient presque deux kilomètres.

Mémoire belge

Ouvert en 1995 à Bruxelles, dans les locaux de la Maison Amazone, le « Centre d’archives et de recherche pour l’histoire des femmes » est le gardien d’une grande partie de la mémoire du féminisme belge, même si son nom n’y fait pas directement référence. « Le mot ‘féministe’ n’est pas évident à définir, explique Claudine Marissal, historienne attachée au Carhif. Il y a une série d’associations qui se considèrent comme féministes, d’autres non, d’autres encore refusent ce vocable. En élargissant à l’histoire des femmes, nous pouvons aussi accueillir des fonds d’archives d’associations qui ne sont pas considérées comme féministes, mais qui permettent d’écrire l’histoire des femmes et qui font partie d’un mouvement féminin qui avait des revendications vis-à-vis de discriminations dont les femmes étaient victimes. » Toutes les archives de la résistante Régine Orfinger et de la militante féministe Lily Boeykens y sont par exemple conservées, ainsi que celles du Conseil national des femmes belges et de l’Université des Femmes.

Share Button
La suite de cet article est réservée aux abonné·es...
Déja abonné·e ?
Se connecter
Pas encore abonné·e ? Consultez les différentes formules !
S'abonner
Sans être abonné·e, vous pouvez également acheter (en version .pdf) l’exemplaire du magazine dont est issu cet article, afin de le lire entièrement et de découvrir d’autres contenus par la même occasion !
Acheter ce N° (2.50€)