Décès de l’avocate et militante pakistanaise Asma Jahangir

Asma Jahangir CC Lymantria

PAKISTAN • Avocate et militante pour les droits humains, Asma Jahangir a passé sa vie à défendre la démocratie, l’égalité et la liberté religieuse au Pakistan. Véritable icône, elle a, entre autres, été citée comme l’une des 100 femmes les plus influentes du monde par le prestigieux Time Magazine. Elle a fondé la Commission pakistanaise des droits de l’homme qu’elle a dirigée jusqu’en 2011. Mais, comme le rappelle The Guardian (13 février 2018), elle pensait qu’« on ne peut pas avoir les droits humains dans une société si on n’a pas les droits des femmes. » Alors qu’elle était membre de la Cour suprême de son pays, elle avait publiquement exprimé son désaccord avec une loi créant une inégalité pour les femmes en matière d’héritage. Elle a contribué à créer un groupe de femmes juristes, elle s’est battue contre des lois criminalisant les femmes victimes de viol… Elle a reçu le prix Nobel alternatif en 2014 et occupait, pour les Nations Unies, la position de Rapporteuse spéciale des droits de l’homme en Iran jusqu’à son décès, ce 11 février 2018. Souvent critiquée et menacée, elle n’a jamais arrêté de défendre les femmes, les enfants et les minorités religieuses.

Share Button