Dire non ne suffit plus

Naomi Klein © Ed Kashi

Les briques précédentes de Naomi Klein – comprenez : ses recherches ultra-fouillées qui ont mené à l’édition de trois livres de plus de 500 pages – ont construit une vision globale, sans œillères, de notre monde.

No Logo révélait en 1999 la stratégie et la face cachée du marketing des marques.

En 2007, La stratégie du choc se penchait sur la façon terrifiante dont le capitalisme libéral arrivait à imposer ses mesures inégalitaires en temps de crise.

Sept ans plus tard, suite logique des deux précédents et élargissant toujours la vision, Tout peut changer alertait sur les conséquences du capitalisme sur le réchauffement climatique (voir axelle hors-série juillet-août 2015).

Avec son dernier livre, Dire non ne suffit plus, et tout en continuant à détricoter avec incroyablement de pertinence les discours et événements officiels au prisme de la classe, de la race et du sexe, l’essayiste américano-canadienne a choisi de faire plus ramassé. L’arrivée inattendue, et pourtant prévisible, de Donald Trump à la tête des États-Unis a poussé Naomi Klein à mettre sur papier son analyse, l’aboutissement de tout ce qu’elle avait mis en lumière et dénoncé dans ses bouquins antérieurs.

Autant dire d’emblée que la lecture de ces 300 pages claires, intelligibles et puissantes secoue, assomme, réveille. Cette lecture semble essentielle si nous voulons nous préparer à la suite. Dire non ne suffit plus nous leste d’un poids de connaissances lourd à porter. Mais ces connaissances, cette lucidité ne sont-elles pas la condition nécessaire à la résistance face aux systèmes qui nous enserrent ? Ce que Naomi Klein veut dire, c’est qu’il est temps de dire clairement oui à un projet soutenable pour tout le monde. (V.L.)

Bonus web : à écouter, une émission spéciale de France Culture dans laquelle Naomi Klein « brosse le tableau de cette société plus heureuse et solidaire, plus équilibrée et plus juste, libérée du cycle production-consommation à tout crin du capitalisme mondialisé. »

 

Dire non ne suffit plus

Naomi Klein, Actes Sud 2017

306 p., 21,80 eur.

Share Button