Clara Ysé, nos étoiles partagées

Clara Ysé. © photo Sylvain Gripoix, graphiste Gala Collette

Quand de la cruauté des événements jaillit la grâce, quand des genres musicaux intriqués créent de nouveaux territoires, alors la joie ! C’est cette allégresse remontant des tripes qui traverse les six morceaux de l’album de Clara Ysé, sorti à l’automne dernier. Une version acoustique récente sublime son titre d’ouverture, Le monde s’est dédoublé, et ramène l’attention sur ce petit joyau. Stellaire, Clara Ysé se tient à l’intersection du chant lyrique, du jazz, de la pop et de ce que l’on appelle encore (de façon occidentalo-centrée) « musiques du monde ».

EP Le monde s’est dédoublé

Six titres poétiques, luminescents et, pour la première fois, écrits en français – sa langue maternelle : une renaissance, confie l’artiste, après le décès de sa mère, la philosophe française Anne Dufourmantelle, victime d’un arrêt cardiaque après avoir sauvé de la noyade, l’été 2017, le fils d’une amie. Emporté, l’EP torsade les extrêmes, les retourne sur eux-mêmes pour qu’ils finissent par s’effleurer. Unifiant sensations et sentiments a priori opposés et styles musicaux éloignés – chant lyrique, chanson française ou latino-américaine et accents pop –, Clara Ysé fait preuve d’une maîtrise certaine et d’une originalité intense, au service d’une pulsion de vie fondamentale. Elle cite comme référence Barbara, Mercedes Sosa, Janis Joplin ou encore Maria Callas, des artistes avec lesquelles Clara Ysé partage la création de nouveaux espaces d’émotions. (V.L.)

www.unit-production.com/artiste/clara-yse

Share Button