Albums jeunesse pour l’été, le temps d’une histoire

À l’approche des vacances, on fait le plein d’albums jeunesse à lire chez soi, dans un parc, en voyage… Bref, à lire partout et sans modération ! (Stéphanie Dambroise)

L’amusant

On le sait, en plus d’être drôle, l’univers de l’illustratrice québécoise, Élise Gravel, est peuplé de créatures étranges et d’enfants débarrassés des stéréotypes sexistes. Pour notre plus grand bonheur, ce petit livre carré aux dessins épurés relate la rencontre d’un monstre qui se croit effrayant et d’une fillette intrépide, accompagnée de son chien. Les mimiques du pseudo-méchant sont d’autant plus hilarantes qu’elles ne perturbent en rien l’héroïne, stoïque de bout en bout, contrairement à son fidèle compagnon. Cerise sur le gâteau, le prix de l’album est très doux.

 

Je suis terrible,  Élise Gravel

Alice Jeunesse 2019, 9,90 eur. Dès 3 ans.

Le classique

Cette adaptation libre de L’Odyssée d’Homère place Pénélope sur le même plan qu’Ulysse. Parallèlement aux aventures du héros, le récit imagine le quotidien de l’ingénieuse Pénélope qui, durant la longue absence de son mari, assume la gestion du royaume et de son foyer, tout en développant le fameux stratagème pour repousser ses prétendants. Si l’ouvrage a la particularité de se lire à la verticale, il se démarque aussi par les superbes images de Sandra Dufour. Alliant broderies et éléments peints sur toile, celles-ci sont en parfaite adéquation avec le propos de la célèbre épopée grecque.

 

Ulysse Pénélope, Sandra Dufour

Éditions Thierry Magnier 2018, 16,50 eur. Dès 6 ans.

L’émouvant

En général, les gens n’aiment pas le mauvais temps. C’est vrai pour les personnages peuplant cette belle histoire. Ils ont chassé la pluie qui, vexée, s’en est allée. Mais les conséquences sont désastreuses. Pour l’environnement, bien sûr, mais également pour une petite fille. Atteinte de surdité, elle peut uniquement danser au rythme des gouttes qui tombent sur ses pieds nus. Évoquant avec subtilité la question du handicap, cet album qui nous vient de Turquie sensibilise aussi aux enjeux du dérèglement climatique. Un doublé gagnant.

 

Moi, j’adore la pluie !, Özge Bahar Sunar et Uğur Altun

Rue du monde 2019, 16 eur. Dès 4 ans.

L’émancipateur

Des albums sur le rejet du rose par les filles, il y en a eu plusieurs, notamment le fameux Marre du rose d’Ilya Green et Nathalie Hense (Albin Michel 2009). Le livre de Pauline Kalioujny s’inscrit dans la lignée en contant l’histoire d’une fillette au caractère indépendant. Après avoir refusé la couleur qu’on lui assignait à la naissance, elle part à la recherche du coloris qui pourra lui correspondre et passe en revue différentes fleurs du jardin… Un récit simple qui incite à définir ses propres choix, ainsi qu’une invitation à aimer la nature.

 

Rose ?, Pauline Kalioujny

Père Castor 2019, 14 eur. Dès 5 ans.

Share Button