Impériales matrices

© Diane Delafontaine

Le 30 avril, l’empereur japonais Akihito a abdiqué en faveur de son fils Naruhito. Sous les cerisiers en fin de floraison, l’angoisse étreint la famille royale : il n’y a pas assez d’hommes. La famille est composée de 13 femmes sur 18 membres ; on aurait pu compter encore plus de femmes, mais plusieurs princesses ont été obligées de quitter le Palais car elles avaient épousé des roturiers… Au Japon, ce sont donc les hommes qui assurent la pérennité de la dynastie.

Ainsi que le souligne Libération, Naruhito n’a que trois héritiers : son frère cadet de 53 ans, le prince Akishino, le fils de celui-ci, le prince Hisahito, âgé de 12 ans, et le prince Hitachi, frère d’Akihito, 83 ans. Quant à la nouvelle impératrice Masako, dont le principal tort est de n’avoir donné naissance qu’à une fille, elle a abandonné sa brillante carrière pour la Cour impériale, où la pression et les violences qu’elle a subies l’ont fait plonger dans une terrible dépression. Dans cette histoire, ce sont les princes qui enferment les princesses dans les châteaux. Captives, elles rêvent de dragons.

Share Button