Cyber meute contre une journaliste

© Diane Delafontaine

Notre collaboratrice Camille Wernaers est une journaliste expérimentée, à la plume alerte et à l’œil féministe. Pour le site de la RTBF consacré aux droits des femmes, Les Grenades, elle a eu le culot de critiquer le dernier film du réalisateur Quentin Tarantino, Once Upon a Time… in Hollywood. Non, il ne lui a pas plu, et elle explique pourquoi : elle estime notamment que le long métrage contient des éléments sexistes, qu’elle décrit, tout en se réjouissant que les années 1960, si chères à Tarantino, soient passées. Elle pose aussi plus largement la question de la porosité entre la vie privée – et les éventuelles violences sexuelles commises – et la vie publique de certains réalisateurs renommés…

Mais quand on est une femme journaliste et féministe, on n’a pas le droit de toucher à Tarantino ! Et si on n’a pas aimé Once Upon a Time…, c’est qu’on n’a rien compris ! Camille Wernaers l’a appris à ses dépens ; à la suite de la publication de son article, elle a été victime d’attaques ciblées sur internet et dans des messages privés par des hommes harceleurs qui, défendant l’esthétique violente du réalisateur et le propos du film, accusaient la journaliste d’être « extrémiste », « intégriste féministe »… tout en l’insultant, en auscultant sa biographie et en la dénigrant personnellement. Messieurs : on vous voit, derrière votre petit écran avec votre minuscule… souris. Vous ne nous faites pas peur.

Share Button