Deux femmes yézidies reçoivent le prix Sakharov

Ali Ferzat, caricaturiste syrien, lauréat du prix Sakharov en 2011, rend hommage en dessin à Nadia Murad Basee et Lamiya Aji Bashar.

Décerné annuellement par les eurodéputé•es, le prix Sakharov distingue des personnes qui se sont illustrées dans la défense des droits humains. Le 27 octobre dernier, ce sont deux femmes, Nadia Murad Basee et Lamiya Aji Bashar, qui ont été ainsi honorées. Toutes deux kurdes-irakiennes yézidies, elles ont survécu à leur enlèvement par les combattants du groupe terroriste Daech à qui elles ont servi d’esclaves sexuelles, tout comme des milliers d’autres femmes de leur communauté. Quant aux hommes de leur famille, ils ont pour la plupart été exterminés.

« Mais leur histoire tragique ne s’arrête pas là, a déclaré le président du Parlement européen Martin Schulz, au moment de la remise du prix. Nadia Murad et Lamiya Aji Bashar ont pu s’enfuir. Elles ont pu s’enfuir et trouver protection auprès de nous. Au cours de leur fuite, les deux jeunes femmes ont dû vaincre la peur, et Lamiya Aji Bashar a été grièvement blessée. Mais elles ne se sont pas arrêtées, car elles sentaient que leur devoir était de survivre pour se battre pour ceux qu’elles avaient laissés derrière elles, et pour s’engager dans un autre combat, le combat contre l’impunité. Il ne m’est pas possible de traduire par des mots le courage et la dignité qu’elles incarnent. »

Share Button