Louise Michel, un bateau pour secourir les migrant·es

© Chris Grodotzki – Ropi/Zuma Press

Un nouveau navire circule pour secourir des migrant·es, le Louise Michel. Un nom qui ne doit rien au hasard, Louise Michel étant une anarchiste féministe française du 19e siècle. Le bateau est mené par la capitaine Pia Klemp et a été décoré et financé par le street artiste Banksy. Seules les membres féminines de l’équipage parlent publiquement du projet qui est « d’abord anarchiste, puisqu’il entend défendre la convergence des luttes pour la justice sociale, dont les droits des femmes et des LGBTIQ, l’égalité raciale, les droits des migrants, la défense de l’environnement et les droits des animaux », expliquait Lea Reisner, une infirmière en charge à bord des opérations de secours.

Le bateau a déjà sauvé plus de 200 personnes alors que l’année 2020 est marquée par une recrudescence d’embarcations en Méditerranée centrale, route migratoire la plus meurtrière du monde pour les candidat·es à l’exil vers l’Europe, venu·es pour l’essentiel de Libye et de la Tunisie voisine, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Plus de 300 migrant·es ont péri en mer cette année.

Share Button