Expo : Evelyne Axell, Méthodes pop

Evelyne Axell, Sans titre, c. 1964. Techniques mixtes sur papier et collage, 26,9 x 35,8 cm Collection Philippe Axell © Philippe Axell / Sabam Belgium 2019 Photo : Paul Louis

« Elle ne signait plus qu’Axell, parce que c’était difficile de se faire reconnaître en tant que femme », commente Bernadette Bonnier qui l’a bien connue. La directrice de l’ancienne Maison de la culture de Namur, entièrement rénovée et rebaptisée Le Delta, inaugure les nouveaux espaces d’exposition, les projecteurs braqués sur le processus créatif d’Evelyne Axell, artiste belge de Pop art née en 1935 à Namur et décédée à 37 ans dans un accident de voiture à Zwijnaarde (Gand).

Il y a quelque temps, Bernadette Bonnier reçoit un coup de fil de la deuxième épouse du mari d’Axell aujourd’hui décédé ; elle a retrouvé dans une farde une série de collages de 1964. Ils seraient les premiers pas d’Axell en tant qu’artiste. Cette rétrospective confronte également les œuvres de la Belge à celles d’autres artistes, comme un magnifique dessin de Nikki de Saint Phalle. Des pièces inédites de la créatrice s’exposent, dont une en Clartex, matière plastique fabriquée dans une usine de la région bruxelloise, vite fermée, ce qui obligera Axell à passer au Plexi. « Elle voulait que ses œuvres puissent rester dehors, être visibles par tout le monde, dans la rue, les supermarchés… », reflet de cet esprit typiquement pop des années soixante refusant les hiérarchies culturelles, fasciné par la modernité, la vitesse, les nouveaux matériaux, la société de consommation et célébrant les mouvements de libération des femmes et la révolution sexuelle. Axell travaille la représentation du corps féminin, nu, exposé, assumé, fort. Les archives montrent qu’elle se faisait photographier par son mari, se photographiait elle-même, reproduisait son corps, sujet de ses tableaux. Avant sa mort, elle imagine un Musée archéologique du 20e siècle, loin du culte du génie et des codes masculins : il est interprété dans cette exposition ambitieuse. (V.L.)

 

Evelyne Axell, Méthodes pop
Jusqu’au 26/01, au Delta (18 av. Fernand Golenvaux, Namur). Infos : 081 77 67 73.

Share Button