L’exposition « Les Dames du Baroque », une première en Belgique

Sofonisba Anguissola, Autoportrait, après 1556, © Łańcut (PL), Castle–Museum. Photo : Maria Szewczuk/Marek Kosior

Pour la première fois en Belgique, une exposition met en lumière huit peintresses italiennes des 16e et 17e siècles qui ont fait de leur art un métier. Il leur a fallu de la pugnacité, certes, mais elles étaient talentueuses et désireuses de s’émanciper. Filles, sœurs ou épouses de peintres, parfois religieuses, elles ont signé des toiles audacieuses qui ont bousculé les codes artistiques en vigueur à l’époque. Elles ont notamment détourné les genres auxquels on les assignait – la nature morte ou le portrait – pour les incorporer à leurs sujets mythologiques, allégoriques ou religieux, révélant ainsi une appétence pour la transgression.

La plus connue de ces artistes est sans aucun doute Artemisia Gentileschi (voir axelle n° 204) dont les œuvres rivalisèrent d’emblée avec celles de ses confrères masculins. Mais elle ne fut pas la seule. Il y eut aussi Sofonisba Anguissola, Fede Galizia, Giovanna Garzoni, Orsola Maddalena Caccia, Lavina Fontana, Virginia Vezzi (ou Virginia da Vezzo) et Elisabetta Sirani… Des noms peu connus qui gagneront probablement en notoriété grâce à cette exposition présentant une cinquantaine de tableaux dont certains n’ont jamais été montrés au grand public ! (Stéphanie Dambroise)

 

Les Dames du Baroque. Femmes peintres dans l’Italie du 16e et 17e siècle

Jusqu’au 20/01 au Musée des Beaux-Arts de Gand (1 Fernand Scribedreef, 9000 Gent). Infos : 09 323 67 00.

Share Button