Festivals : objectif 50-50

Davantage de femmes sur scène, c’est l’enjeu du programme Keychange. Quant aux femmes dans le public, sont-elles à l’aise, sont-elles en sécurité ? Cette année, le festival belge Esperanzah! (en photo) lance une campagne appelée « Le Déclin de l’empire du mâle », qui comprend un volet spécifique de réponses au harcèlement et aux agressions sexuelles dont peuvent être victimes spectatrices et travailleuses du festival. © Julien Peeters

Le programme Keychange, par une approche collective, s’attaque au déséquilibre flagrant des programmations des festivals…

La fondation britannique PRS, financée par l’Union européenne, apporte son soutien à une soixantaine d’artistes féminines et lançait début mars la campagne « Keychange », destinée à accélérer le changement de l’industrie musicale. 45 festivals d’Europe et d’Amérique du Nord, tous styles confondus (pas encore de festival belge dans la liste !), se sont déjà engagés à atteindre la parité entre artistes femmes et hommes dans leurs programmations, mais aussi leurs jurys, commissions, ou lors de conférences. Objectif 50/50 à l’horizon 2022 : un laps de temps estimé nécessaire pour équilibrer une balance qui penche actuellement très nettement du côté masculin. En effet, en Angleterre par exemple, les festivals annoncent uniquement 26 % de groupes avec au moins une femme, et moins de 10 % dans les têtes d’affiche. En Europe, les femmes constituent moins de 20 % des artistes et compositeurs/trices répertorié·es et sont sous-représentées dans les rôles de leaders de l’industrie de la musique. Il n’existe que peu ou pas de chiffres pour le monde musical belge.

« L’époque est à la prise de conscience et la reconnaissance d’un déséquilibre », déclarait la présidente de la fondation, Vanessa Reed, dans une interview au magazine en ligne Musicweek. L’initiative table sur un engagement volontaire et a trouvé une ambassadrice en la jeune chanteuse Dua Lipa. Lors de la réception de son prix aux BRIT Awards, elle proclamait son désir de voir plus de femmes prendre les scènes musicales, plus de femmes gagner des prix… et plus de femmes conquérir le monde ! Au-delà de la parité, l’objectif est d’encourager les rôles modèles, de motiver la prochaine génération de jeunes femmes à se mettre à la musique et à envisager une carrière dans le domaine. Vanessa Reed concluait que l’initiative lui semblait d’importance car « la musique et la culture populaire influencent la façon dont nous formons notre image du monde. » (V.L.)

Share Button