Art contemporain : Latifa Echakhch

Fantômes (2011) © Latifa Echakhch Photo archives Kamel Mennour Courtesy the artist and Kamel Mennour Paris-London

Exploration de la perte, de l’abandon, des traces – la plasticienne résume son propos par l’exploration de la « ruine » –, le travail de l’artiste contemporaine franco-marocaine Latifa Echakhch s’expose dans l’ancien bâtiment industriel du BPS22 sous le commissariat de Dorothée Duvivier. Dans une tentative de comprendre le monde et les mécanismes qui le fondent, Latifa Echakhch détourne des objets banals, « album photos, foulard, verres à thé, miniature de parfum, petits soldats de plomb, etc. », qui témoignent aussi de son double héritage culturel. Ils perdent leur sens mais en génèrent de nouveaux, dans la veine du « ready-made ». L’artiste français Marcel Duchamp parlait pour la première fois de « ready-made » en 1916 : il s’agit d’exposer un objet manufacturé – un urinoir, par exemple – avec un titre, une date et éventuellement une inscription. Placé dans l’espace muséal et appréhendé hors de son contexte habituel, l’objet devient œuvre d’art. L’art contemporain était né… (V.L.)

 

The sun and the set, Latifa Echakhch

Jusqu’au 3/05/20, BPS22 (22 bld Solvay, Charleroi). Infos : 071 27 29 71.

Share Button