La chanteuse

Cloé du Trèfle
Propos recueillis par Stéphanie Dambroise
© Cloé du Trèfle

En décembre, c’est la chanteuse et multi-instrumentiste Cloé du Trèfle qui se prête au jeu de l’interview, entre voyage musical et engagement citoyen.

pouce
1.

Qu’est-ce qui vous enthousiasme actuellement?

« Je vais parfois au Repair Café près de chez moi. Cela se passe le 1er dimanche du mois et il y a des électriciens, des couturières, des informaticiens ou des bricoleurs passionnés qui aident à réparer différents objets. C’est gratuit et il y en a un peu partout en Belgique. J’adore l’idée de « super héros des temps modernes » qui partagent leurs connaissances. C’est un bel échange et cela aide à éviter une surconsommation. Cela rend parfois les objets plus précieux aussi, de comprendre comment ils fonctionnent et comment les réparer. »

pouce
2.

Quelque chose à pointer du doigt dans votre métier?

« Nous sommes dans une période hyper créative au niveau musical. Cependant les télés et les radios laissent vraiment peu de place aux artistes qui sortent un peu des sentiers battus. Il y a une pression d’audimat où c’est plus rentable de passer des artistes déjà connus ou des reprises. C’est vraiment dommage, car il y a énormément de projets musicaux beaucoup trop méconnus à découvrir. »

pouce
3.

Un moment d’indignation : envers qui, envers quoi?

« Je suis choquée que l’on reconstruise des murs entre les pays en ce moment. Ce qui se passe à Calais est terrible, par exemple. Quand on voit la situation en Syrie et ces gens désespérés qui se retrouvent dans des camps, traités de manière tellement inhumaine, c’est juste insoutenable. Aucune solution à long terme n’est imaginée, ça ne peut qu’attiser la haine et empirer les choses. »

pouce
4.

Avec qui, avec quoi vous sentez-vous en lien?

« J’aime beaucoup travailler avec des vidéastes, composer des musiques pour des films, essayer de trouver la touche musicale qui va donner une dimension en plus. Parfois, quand on se retrouve avec des idées de projets mais sans budget, on « troque » notre travail : je compose de la musique pour leurs films et eux, en échange, ils créent des vidéos pour mes concerts ou pour des clips par exemple. »

pouce
5.

Qu’est-ce qui titille votre curiosité?

« J’adore voyager via mon métier. Je pars souvent seule en tournée et j’adore découvrir un pays à travers des rencontres improbables qui me font découvrir des lieux insolites. »

Image of Cloé du Trèfle

© Cloé du Trèfle

Cloé du Trèfle est une chanteuse et multi-instrumentiste bruxelloise. Après une formation classique au piano, elle se met à la guitare électrique et s’intéresse à l’électroacoustique. Pour créer des sons expérimentaux, il n’est pas rare que Cloé du Trèfle se retrousse les manches et confectionne l’instrument susceptible de les produire. Sa discographie compte 5 albums — dont un premier en anglais — et accueillera bientôt un sixième opus. En parallèle, l’artiste compose aussi des musiques de film. Cloé du Trèfle a remporté plusieurs prix, notamment l’Octave du Meilleur album de Chanson française pour Hasards de trajectoires sorti en 2011. Elle se produit régulièrement en concert sur les scènes belges et internationales.

Son site : www.cloedutrefle.com

Share Button